Le faire-part suit des codes de rédaction bien précis : il convient par exemple de nommer les membres proches de la famille (parents, frères ou sœurs, neveux...). Attention, les noms de famille s'écrivent en lettres capitales.
Afin de ne pas surcharger le texte du faire-part pour un décès, il est possible d'indiquer uniquement le prénom des petits-enfants. Seront aussi communiqués le lieu et la date de la cérémonie funéraire.

LES CONDOLÉANCES


Lors de la publication de l'avis de décès par la famille ou de la réception d'un faire-part, il est courant d'envoyer un message de condoléances à la famille du défunt. Et cela que l'on se rende à l'enterrement ou non. Présenter ses condoléances n'est pas chose aisée. Il est délicat de trouver les mots pour témoigner sa peine et son affection à un proche confronté à la perte d'un être cher. Ces messages de sympathie sont pourtant toujours appréciés par les familles frappées par un deuil. Ils sont l'occasion de témoigner de votre amitié, de remémorer des souvenirs communs ou un trait de caractère du défunt.

Un conseil : restez simple. S'il est difficile de mettre des mots sur des sentiments comme la tristesse et la perte, sachez que leur portée en est d'autant appréciée. C'est pourquoi les cartes de condoléances sont plus qu'un réconfort, elles constituent une véritable étape du deuil.

Si vous rencontrez des difficultés pour rédiger votre message de sympathie, voici quelques exemples de condoléances.