Lorsque l'on organise l'enterrement d'un proche ou que l'on prépare ses propres obsèques, se pose la question de la concession funéraire. De quoi s'agit-il exactement ?
C'est la possibilité de choisir le cimetière et l'emplacement que l'on souhaite. Durée, destination..., il existe plusieurs options dont dépendra le montant de la concession.


LES DIFFÉRENTS TYPES DE CONCESSION

Avant toute chose, il est nécessaire de choisir le type de la concession. Sera-t-elle individuelle, collective ou familiale ?
"Individuelle", elle n'est destinée qu'à la personne qui l'a achetée. La concession "collective" est utilisable par les personnes nommément citées sur l'acte de concession. Quant à celle dite "familiale", elle sert au détenteur de la concession ainsi qu'aux membres de sa famille. Selon les localités et les cimetières, les durées proposées peuvent varier (15, 30, 50 ans ou perpétuelle). La durée prend effet à la date d'achat de la concession et non celle du décès ou de l'enterrement.


TARIFS ET CONDITIONS

Le coût de l'acquisition d'une concession dépend en grande partie de la durée souhaitée ainsi que de la ville concernée. La plus onéreuse sera bien sûr la concession perpétuelle. Sachez que les tarifs sont déterminés par le conseil municipal des villes et les conditions varient donc en fonction des taxes, du nombre de places, de la superficie... Il faut savoir que dans certaines villes comme Paris, vous ne pourrez peut-être pas acquérir une concession perpétuelle.
Vous souhaitez être inhumé dans le cimetière d'une ville en particulier ? C'est possible si vous y habitez, mais aussi si vous y possédez déjà une concession ou encore si vous trépassez dans cette commune. Ceci étant dit, sachez que le maire de la commune se réserve le droit de refuser, faute de place.
À la recherche d'un réseau de pompes funèbres ? Le Choix Funéraire et ses professionnels, experts des métiers du funéraire, vous conseillent et vous accompagnent.