Gérer les données numériques d’un proche décédé

Toutes les données numériques d’un internaute sont stockées indéfiniment sur le web. Lorsqu’une personne décède, comment les proches du défunt doivent-ils gérer ces données ?


Comment gérer les données numériques d’un proche décédé ?

Lorsqu’un proche décède, toutes les informations numériques disséminées par son utilisation du web continuent d’exister. Réseaux sociaux, données bancaires, photos, mails… tous ces éléments définissent une identité numérique qu’il faut gérer ou supprimer.

Concernant les réseaux sociaux, la majorité d’entre eux ont facilité les démarches pour supprimer ou désactiver les comptes d’une personne décédée.

 

 

Comment supprimer le compte Facebook d’une personne décédée ?

Le réseau social vous propose deux options :

 

  • Supprimer le compte : contactez le réseau social via un formulaire et demandez le retrait du compte.
  • Transformer le profil du défunt en « mémorial » via un formulaire spécifique. Cela permet de faciliter le deuil des amis et la famille, qui peuvent ainsi partager des souvenirs et des photos.

 

 

Comment supprimer le compte Google d’une personne décédée ?

Le moteur de recherche a mis en place un gestionnaire de compte inactif : « Inactive Account Manager ». Ce service permet à un internaute de gérer de son vivant la gestion de son compte Google si celui-ci devient inactif.

 

Si le défunt n’en a pas bénéficié, il faut alors demander la clôture de son compte à Google. Vous devez alors fournir un certificat de décès et remplir un formulaire. Sachez que certains contenus peuvent vous être restitués, sur demande de votre part.

 

 

Comment supprimer le compte Twitter d’une personne décédée ?

Vous devez informer le réseau social du décès de la personne et demander la clôture du compte en complétant un formulaire. Dans un second temps, vous devez envoyer par courrier au siège de Twitter, à San Francisco, l’acte de décès ainsi que votre lien avec le défunt.